Sous le signe jaune
top rpg
TOP 50 Rpg
Clique ici pour la musique d'ambianceOu iciDéveloppement toujours en coursRoleplay [ON] !Samedi 12 octobre - 26 octobre 1957Partenariat ouvert
A savoir
#Le forum ouvre ses portes et le Staff termine le développement ! Bon jeu à tous !
#Merci à N-U pour l'aide apportée à l'esthétique du forum.
#Membres du Staff : Isaac, Lloyd
Contexte
Arkham.
Une ville mystérieuse s'il en est.
En tout cas c'est ce que vous diront nombre d'habitants du Massachusetts qui évitent la ville et ses alentours.
Cela vient peut-être du fait que les deux institutions les plus renommées de la ville soient son asile psychiatrique et l'Université Miskatonic, dont la réputation s'est faite sur la singularité des cursus d'études proposés, comme par exemple l'étude de l'influence des sciences occultes sur le monde.
Mais si vous demandez à un habitant, il vous répondra qu'Arkham est des plus normales, et que les racontards à l'origine des rumeurs qui ternissent son image ne sont que de simples jaloux.
Enfin, c'est-ce qu'ils auraient dit jusqu'à il y a quelques jours. En effet, depuis le lancement de la mission Spoutnik 1 le 4 octobre 1957, une étrange atmosphère règne sur la ville, mais pas seulement.
Vous vous réveillez en sueur, paniqué, durant la nuit du 12 octobre 1957, votre paisible sommeil interrompu par un terrible cauchemar.
Cependant, ce dernier n'était pas comme les autres, tout semblait si réel alors qu'il y avait créatures ailées, monstres sous-marin et démons venus d'outre-monde. Mais le plus terrifiant restait cette voix d'origine inconnue, qui résonnait et résonne encore dans votre tête, elle parlait de destin funeste aux sources incompréhensibles et de magie noire. Elle murmurait, chuchotait et susurrait à votre oreille avec un ton si malsain que chaque mot provoquait inquiétude et dégoût. Les paroles abstruses mettaient en évidence quelque chose bien en particulier, un signe, un don, une marque à la couleur de l'ambre et qui, de part son illumination dorée, était capable de vous donner des pouvoirs surnaturels et de changer le monde.
A votre réveil, vous espérez que tout cela n'était que pure imagination, mais la marque constituée de trois branches distinctes était bien là, sur votre corps. Comment ? Pourquoi ? Vous ne savez pas. Mais une chose est sûre, c'est que dans Fièvre Jaune, les mystères et danger de la ville créée par Lovecraft se dresseront sur votre route.
Êtes-vous prêts à vous plonger dans la sombre Arkham de 1957 ?
Evénements
24/10/1957 Cauchemar collectif.
Evénement intermédiaire, inscriptions jusqu'au 09/06/2016 à 12h00. Vivez la plus terrible des expériences dans vos rêves, à plusieurs. Pour plus d'informations, consultez la catégorie événements !
Fièvre Jaune
LE SIGNE EST SUR VOUS

Partagez | 
 

 Virgile Faustus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 17
Date d'inscription : 02/06/2016
avatar

VIRGILE FAUSTUS



Identité

Nom : Faustus.
Prénom : Virgile.
Surnom : Aucun qu’il n’aime entendre, mais certains, en référence au conte populaire que son patronyme n’est pas sans rappeler, l’appellent Méphistophélès.
Sexe: Masculin.
Âge : Vingt-huit ans.
Nationalité : Américaine et allemande.
Profession : Homme d’affaires par accident, naguère philosophe par destination volontaire.
Lieu de résidence: Un petit manoir du quartier nord-ouest, près du théâtre.
Parenté :
Hugo Faustus, père, décédé en 1945 lors du bombardement de Dresden
Simone de Valorange, épouse Faustus, mère, toujours vivante, réside à Paris
Ferdinand Faustus, frère aîné, mort par suicide en 1950
Léopoldine Faustus, jumelle de Ferdinand Faustus, folle depuis le suicide de son frère, internée à Sainte-Anne à Paris


Description physique

Taille : 1,78 m.
Poids : 62 kg.
Couleur des cheveux : Châtain foncé, aux reflets électriques.
Couleur des yeux : Mêlée d’ocre et de jade.
Traits du visage : Jeunes et séduisants, quoique ses lèvres ne le teintent d'un je-ne-sais-quoi de malsain.
Emplacement du signe: De l’aine gauche à l'intérieur de la cuisse.
Autres détails : Un bandeau couvre son oeil droit qu’il aurait perdu lors d’une chasse à courre, alors qu’il était encore en Europe. Les vipères sifflent dans les salons qu’il l’aurait sacrifié à des désirs érotiques que les plus brûlantes pages d’un Divin Marquis tairaient. La vérité sur cet oeil, moins mondaine et plus sinistre, reste celée dans son crâne inviolable.

Description morale

Qualités : Érudit • Affable • Philanthrope • Exigeant • Spirituel
Défauts : Violent • Lunatique • Pervers • Cruel • Hypocrite
Connaissances générales: Il avait fait des études de philosophie et de théologie, et prévoyait d’entrer au séminaire pour ennuyer sa mère, bien que le monde porte en vérité peu d’athées aussi fermes que lui dans leur mépris de la foi. Il considère toute religion comme politique ; néanmoins, son goût pour la rigueur logique et l’exigence philosophique confinent aujourd’hui au mysticisme. Il a reçu une éducation très stricte, commandée par son père et surveillée par sa mère, dans le giron de prélats luthériens ; la fragilité psychologique des enfants qui aboutit au suicide de son frère, et à la folie de sa soeur, en est peut-être un stigmate. Il a donc une solide formation en Humanités, et reste un champion de la raison en dépit de ses élans passionnels. Le savoir est d'ailleurs l'objet de sa quête, et il ferait tout pour en savoir toujours plus.
Connaissances du Mythe: C'est dans une vente aux enchères qu'il a découvert, au travers d'ancestrales figurines couvertes de symboles cabalistiques, le Mythe. Quoiqu'il considère que ce ne soit que fables, ces antiquités l'intriguent au point qu'il en ait fait une obsession. Il a les maigres connaissances qu'un curieux peut avoir, et cherche à percer le secret que cachent ces objets, et dont il croit qu'elles ne sont que la face visible d'un astre obscur.
Autres détails : Que ce soit en raison de son intérêt vorace pour l'occulte, ou l'héritage de sa famille malade, Virgile est un dépressif chronique. Héraut d'une vision prométhéenne de l'existence, son niveau d'exigence le fatigue parfois et, dans ses nuits blanches, il lui arrive d'avoir des hallucinations. Rien que la fatigue, n'est-ce pas ? C'est peut-être cela qui a forgé le sadisme de sa personnalité qu'il travestit en société derrière le masque d'une mondanité de circonstance. Féru de Machiavel, il sait l'art de la manipulation, et du travestissement des sentiments, quoique son état mental se dégradant, il parvienne de moins en moins à cacher son angoisse et son malaise permanents. Il a en outre une peur panique de la mort.

Inventaire

Tenues : Toujours vêtu de costumes soignés, Virgile considère que la beauté est pour le corps comme la vertu pour l’âme et, tout à la fois ivre de sagesse grecque et révolté contre elle, fait de l’élégance le plus haut raffinement de l’esprit, qui calcule par quels artifices voiler la vérité de sa chair.
Arme :  Aucune, quoique cet homme du monde rêvât d’être brigand. Il ne navigue qu’entre sa voiture et ses lieux de rendez-vous, fréquentant peu les rues et ne se sentant donc pas menacé.
Equipement, outils ou objets fétiches: Il n’oublie jamais sa vieille montre, relique de son frère, qui est figée sur l’heure du Vieux Continent, et ne sort jamais non plus sans un vieux carnet noir et son stylo.
Autres détails : Il fait souvent appel aux services d'un chauffeur pour le conduire, quoiqu'il n'ait pas de chauffeur attitré et que ce ne soit pas systématique.

Histoire

Style de jeu : Aventure Pulp.

Chronologie - Résumé du Background : Fils d’un ancien industriel allemand, dont les usines d’armement firent sa fortune et son trépas, et d’une aristocrate française fin de race, reniée par son sang pour l’avoir souillé dans un mariage avec l’ennemi germanique, roturier de surcroît, une liqueur de fruit défendu coule dans les veines de Virgile Faustus qui émigra, ferme contre le sein veuf de sa mère, fébrile, vers les Amériques à l’heure du déclin de l’Axe. Elle n’assista pas aux funérailles de son mari, mort dans le bombardement. Elles n’auraient été que pour les formes après tout ; il n’y avait que de la chair çà et là, qu’on n’était même pas sûr d’être celle du père Faustus, alors qu’en aurait-on fait ? Elle avait fait son deuil au seuil du navire, tremblant de peur d’être rattrapée par l’inquisition résistante qui tondait les femmes des fascistes et les vouait aux gémonies comme les vestales impies à de pires supplices.

Son frère, Ferdinand, hérita des restes de la société de leur père, et d’une part importante de sa fortune. Il fit prospérer cet argent tant bien que mal à leur arrivée aux États-Unis, mais, confronté à cette gageure qu’il ne relevait qu’avec peine, il se suicida en 1950. À sa mort, sa soeur fut entraînée dans une dépression qui la rendit mutique, puis l’aliéna complètement. On taira la vraie tournure qu’avait selon Virgile prise leur gémellité. Pendant ces années passées dans la métropole new-yorkaise, Virgile en profita pour fréquenter les éminents savants juifs émigrés d’Allemagne, ainsi que les nombreux artistes et écrivains, auprès de qui il commença aussi son oeuvre de philosophe dans un court ouvrage qui fit grand bruit dans ce milieu très silencieux : le Traité poïetico-philosophicus.

Hasard des circonstances ou destinée (mal)heureuse, la gestion de la fortune familiale lui fut échue alors qu'elle aurait dû revenir à son frère pour les décennies à venir. Ayant hérité de tout ce qu’il restait de leur dynastie damnée, il a investi l’argent que sa mère n’avait pas encore dilapidé dans l’industrie pharmaceutique, persuadé que la découverte, quatre ans plus tôt, de la structure en double hélice de l’ADN, pourrait l’enrichir et attirer les investissements dans la recherche de ce secteur. Son pari se conclut heureusement pour lui et il finance depuis lors des recherches en chimie, biologie et médecine. Grâce à cette richesse retrouvée qu’il administre d’une main de fer, il mène aujourd’hui une vie de philanthrope versé dans la politique, aimable en façade avec le maire de la ville quand il le croise, bien qu’il nourrisse une aversion profonde pour lui, et se sert notamment de sa fortune pour élargir sa collection d’oeuvres d’art, et surtout de curiosités.

Il aurait voulu être Stravinsky, Henry Miller ou Fitzgerald, Ezra Pound, Essenine, Giono ou Aragon. Il aurait voulu être Caligula, Néron, Alexandre, Charlemagne, Jésus, Judas, Ponce Pilate, Saint-Pierre, Thomas d’Aquin, Richard III, Charles Quint. On aurait récité ses poèmes dans les camps ; on aurait tant vanté ses conquêtes ; on aurait pâti pour son amour. Il est pris au piège dans son rang, destiné par la mort des siens à s’embourber dans les sphères où l’or ensevelit l’esprit ; condamné à admirer des oeuvres qu’il aurait préféré créer. Parvenu à la conscience de sa vanité, il est devenu cynique, et érudit par nihilisme. Il veut tout savoir, pour se donner enfin une raison d’être né, car il souffre de devoir mourir un jour. Extirpé à l’ennui par de curieux objets qu’il a achetés lors de ventes aux enchères et couverts de symboles cabalistiques, il a emménagé récemment à Arkham, attiré par l’Université Miskatonic et par les travaux sur le mystérieux point Nemo de Hui Qing Cai.

Quoique ce soit le dernier de sa fratrie, il n’est pas sûr qu’on puisse néanmoins dire qu’il en soit rescapé, car sa santé mentale commence à se dégrader, victime à rebours de la pression de leur père, qui leur imposa une éducation très exigeante, et de leur mère, complice perverse des sévices qu’il leur infligeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 163
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
Localisation : France
avatar
Fiche validée, le Staff te permet de jouer ton introduction ici.

Bon jeu sur Fièvre Jaune !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fievrejaune.jdrforum.com
 
Virgile Faustus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée entre frère et soeur (Virgile)
» La Journee-Physiquo
» Avec la lettre | L |
» Le baptême des cloches de Brasparts
» Faustus ₪ Mais non, mes dés ne sont pas truqués !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fièvre Jaune :: Gestion des personnages :: Fiches de personnage :: Fiches validées-