Sous le signe jaune
top rpg
TOP 50 Rpg
Clique ici pour la musique d'ambianceOu iciDéveloppement toujours en coursRoleplay [ON] !Samedi 12 octobre - 26 octobre 1957Partenariat ouvert
A savoir
#Le forum ouvre ses portes et le Staff termine le développement ! Bon jeu à tous !
#Merci à N-U pour l'aide apportée à l'esthétique du forum.
#Membres du Staff : Isaac, Lloyd
Contexte
Arkham.
Une ville mystérieuse s'il en est.
En tout cas c'est ce que vous diront nombre d'habitants du Massachusetts qui évitent la ville et ses alentours.
Cela vient peut-être du fait que les deux institutions les plus renommées de la ville soient son asile psychiatrique et l'Université Miskatonic, dont la réputation s'est faite sur la singularité des cursus d'études proposés, comme par exemple l'étude de l'influence des sciences occultes sur le monde.
Mais si vous demandez à un habitant, il vous répondra qu'Arkham est des plus normales, et que les racontards à l'origine des rumeurs qui ternissent son image ne sont que de simples jaloux.
Enfin, c'est-ce qu'ils auraient dit jusqu'à il y a quelques jours. En effet, depuis le lancement de la mission Spoutnik 1 le 4 octobre 1957, une étrange atmosphère règne sur la ville, mais pas seulement.
Vous vous réveillez en sueur, paniqué, durant la nuit du 12 octobre 1957, votre paisible sommeil interrompu par un terrible cauchemar.
Cependant, ce dernier n'était pas comme les autres, tout semblait si réel alors qu'il y avait créatures ailées, monstres sous-marin et démons venus d'outre-monde. Mais le plus terrifiant restait cette voix d'origine inconnue, qui résonnait et résonne encore dans votre tête, elle parlait de destin funeste aux sources incompréhensibles et de magie noire. Elle murmurait, chuchotait et susurrait à votre oreille avec un ton si malsain que chaque mot provoquait inquiétude et dégoût. Les paroles abstruses mettaient en évidence quelque chose bien en particulier, un signe, un don, une marque à la couleur de l'ambre et qui, de part son illumination dorée, était capable de vous donner des pouvoirs surnaturels et de changer le monde.
A votre réveil, vous espérez que tout cela n'était que pure imagination, mais la marque constituée de trois branches distinctes était bien là, sur votre corps. Comment ? Pourquoi ? Vous ne savez pas. Mais une chose est sûre, c'est que dans Fièvre Jaune, les mystères et danger de la ville créée par Lovecraft se dresseront sur votre route.
Êtes-vous prêts à vous plonger dans la sombre Arkham de 1957 ?
Evénements
24/10/1957 Cauchemar collectif.
Evénement intermédiaire, inscriptions jusqu'au 09/06/2016 à 12h00. Vivez la plus terrible des expériences dans vos rêves, à plusieurs. Pour plus d'informations, consultez la catégorie événements !
Fièvre Jaune
LE SIGNE EST SUR VOUS

Partagez | 
 

 12/10/1957 - RP Allan Summers - Overdose. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
La nuit du 11 au 12 Octobre 1957, le sommeil d’Allan Summers fut particulièrement agité. Il faisait des cauchemars emplis de monstres ailés dans lesquels une voix lui murmurait des promesses d’apocalypse. Il se réveilla en sueur à 5h du matin, les voix résonnant encore dans sa tête… Il fallait vraiment qu’il arrête la drogue. Héroïnomane endurci, il avait déjà eu affaire à des rêves perturbants par le passé, mais rien d’aussi réel que cette nuit-là. La dose de la veille avait surement dû être plus forte que prévue. Alan se rendormit alors, espérant échapper à ses cauchemars pour le reste de la nuit.

Tel ne fut pas le cas. A son réveil à 9h du matin, il ne transpirait certes plus, mais il pouvait encore entendre résonner les échos de la voix qui murmurait des paroles incompréhensibles dans sa tête. Ce n’était pas normal. Les effets de la drogue auraient dû s’être entièrement dissipés depuis la veille. Il alla se rincer le visage dans sa salle de bain, espérant ainsi s’éclaircir les idées. C’est alors qu’en se regardant dans le miroir, il remarqua la marque jaune sur son abdomen. Drôle de tatouage.

Allan se rendit alors compte qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il avait fait la veille. Il avait prévu de faire une partie de poker, mais apparemment il n’avait pas fait que ça. Surement rien de grave, il avait dû consommer un peu d’héroïne et faire un tour chez un tatoueur. Mais il n’aimait pas ça. Il le savait, l’héroïne ne provoquait pas de pertes de mémoires aussi longues, et il n’était pas dans ses habitudes de boire de l’alcool quand il se droguait. Il espérait juste ne pas avoir blessé quelqu’un.

Un grand bruit de verre brisé provenant de sa cuisine l’interrompit dans ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Date d'inscription : 01/06/2016
Localisation : France
avatar
Alors que Allan Summers commençait à s'asperger manuellement d'eau du robinet sur l'abdomen pour voir si le tatouage était permanent ou non, un grand bruit provenant de la cuisine le fit sursauter.

D'un air paranoïaque, Allan poussa fortement et peu discrètement la porte de la salle de bain pour accourir vers sa chambre, s'emparer de sa batte de baseball en aluminium fétiche, prêt à casser une mâchoire ou deux.

Cassant le rythme, il marcha ensuite très lentement vers la cuisine, tenant fermement dans ses mains son arme improvisée levée vers le ciel… Il s'avança, pas à pas, vers le lieu et le potentiel intrus… Peut-être un cambrioleur ? Quelqu'un envers qui Allan avait encore des dettes ? Pas dans ses souvenirs… Mais soit, mieux valait être trop prudent que pas assez.

Arrivé devant la porte de la cuisine, il la poussa lentement de sa main gauche alors que sa batte était tenue avec force et maîtrise de sa main droite ; Il espérait rien d'anormal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
Alors qu’il poussait lentement la porte de sa cuisine, une voix s’exclama de l’intérieur :

« Non Allan, n’entre pas ! »

Il fut alors soulagé de reconnaître la voix de son ami Noah Peterson :

« Je suis désolé, j’ai voulu me servir un verre d’eau mais je l’ai fait tomber. J’espère que je ne t’ai pas réveillé ? »

Allan abaissa sa batte de Baseball et passa la tête par l’entrebâillement de la porte pour voir la situation. Il constata en effet, que Noah était en train de réunir des éclats de verre éparpillés un peu partout dans la cuisine.

Allan avait rencontré Noah à l’université Miskatonic, quand ils jouaient dans la même équipe de Baseball. Noah y faisait des études en sciences physiques, mais il était bien plus doué pour le Baseball que pour les études. Il avait donc décidé de ne plus poursuivre son cursus pour se consacrer au sport en vivant de petits boulots. Noah était aussi un bon joueur de poker et les deux amis jouaient souvent ensembles. D’ailleurs, Allan se souvint qu’ils devaient jouer ensemble la veille. Peut-être pourrait-il lui en apprendre plus sur ce qui c’était passé durant cette soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Date d'inscription : 01/06/2016
Localisation : France
avatar
Après avoir vérifié que c'était bien là son ami Noah dans la cuisine, Allan se décida à pousser complètement la porte et à mettre un pied dans la pièce, la batte toujours en main mais baissée.

Il regardais alors Noah, en haussant un sourcil et s'exclama vers son interlocuteur :

« Tu m'as foutu une de ces trouilles ! Qu'est-ce que tu fiches ici ? »

Allan n'entra pas trop dans la pièce, il ne voulait pas marcher inopinément sur un morceau de verre, en plus il était pieds nus. Tout en s'assurant que son ami rangeait ce qu'il avait fait tomber, et en vérifiant qu'il n'y avait pas d'autres dégâts dans son appartement, il continua :

« J'ai passé une sale nuit, pleine de cauchemars, mais je ne me souviens plus trop de la soirée, du moins je ne me souviens pas d'être allé faire un tour chez le tatoueur ni de t'avoir hébergé pour la nuit. Tu te rappelles de quelque chose, toi ? »

Allan Summers avait de nombreuses questions, et ne savait pas trop par où commencer. Cependant il se permit de tout balancer à Noah, à la manière d'un interrogatoire, il était chez lui après tout, et il semblait s'être levé du pied gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
« Chez le tatoueur ? »

Noah leva la tête et regarda son ami. C’est alors qu’il vit la marque sur son abdomen…

« Tu parles de ça ? Je ne sais pas d’où tu sors ce tatouage, mais hier on n’est pas allé voir de tatoueur… »

Comme Allan semblait perplexe et légèrement impatient d’obtenir des réponses, Noah se remit à ramasser les morceaux de verre brisé et commença à lui raconter la soirée de la veille :

« Je me doutais bien que tu te rappellerais de rien avec ce que tu as bu hier soir ! On est allé à notre partie de poker comme prévu, on a bien joué, surtout toi. Puis on a commencé à boire un peu trop d’alcool et tu as fini par lancer un tapis avec un jeu minable ! J’ai raflé la mise et tu es parti au bar oublier que tu étais toujours moins bon que moi. Bon après je n’ai pas tout à fait géré la fin de la partie et je me suis retiré avec seulement quelques dizaines de dollars de plus que ce que j’avais en entrant dans la partie. Je t’ai alors rejoins au bar et j’ai vu que tu avais bien trop bu et que tu commençais à t’attirer des ennuis. J’ai donc calmé le jeu et je t’ai ramené ici. »

Alors qu’il finissait de ramasser le verre, Noah s’arrêta dans son récit, comme s’il hésitait. Puis il leva la tête vers Allan et lui jeta un regard réprobateur :

« Puis tu m’as demandé de t’apporter ton héroïne. Vu ton état je n’allais très certainement pas le faire. Tu sais ce que je pense de cette merde. Mais bon, tu fais comme tu veux… »

Son expression se changea ensuite en un léger sourire :

« Puis il était tard et j’étais encore bien alcoolisé ! Je me suis dit que tu ne m’en voudrais pas si j’empruntais ton canapé pour la nuit… Attends… Tu ne sais vraiment pas d’où vient ce tatouage ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Date d'inscription : 01/06/2016
Localisation : France
avatar
Allan écoutait avec attention son ami parler, et ne releva en aucun cas sa tentative de critiquer les habitudes du jeune Summers en ce qui concernait sa consommation de drogue.

Il fit quelques pas pour entrer dans la pièce, poser sa batte sur la table de la cuisine et abaisser son regard vers la nouvelle marque qui ornait son abdomen tout en répondant à son interlocuteur qui faisait le ménage, de manière un peu hésitante.

« Euh… Bah non, je t'en veux pas, si tu n'as pas détruit mon canapé comme tu as explosé son verre. Mais non, je ne me souviens de rien en ce qui concerne ce tatouage, et en plus c'est plutôt laid. »

Il continua, marchant désormais lentement vers un évier, prit un chiffon, l'humidifia et frotta très fort, à se faire rougir la peau, pour tenter de faire disparaître la marque, évidemment en vain, mais sait-on jamais.

Il releva le regard vers son ami, avec un air dépité, avant de lancer une interrogation.

« Tu n'as pas une idée ?..  Et ne me dit pas d'arrêter de boire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
Noah se mit à rire :

« Jamais je ne te dirai d’arrêter de boire ! Tu m’offres beaucoup trop d’argent au poker quand tu es saoul ! »

Puis il se calma et, ayant fini de ramasser les morceaux de verre brisé, il se dirigea vers la fenêtre :

« Bon, je ne sais pas d’où te vient ce tatouage, mais vu que tu ne l’as pas eu hier soir… »

Il se figea, le regard vers l’extérieur, puis se retourna brusquement vers Allan, regardant sa marque. Il resta ébahi pendant quelques secondes, ses yeux faisant de petits allers-retours entre la marque et l’extérieur de la maison. Quand Allan lui demanda ce qui n’allait pas, il commença à bafouiller, puis se dépêcha de prendre ses affaires :

« [i]Je ne sais pas dans quelle affaire tu t’es fourré, mais visiblement, quelqu’un essaye de te faire passer un message. Et si il s’agit de The Finn’s ou The Rocks, je ne veux pas tremper là-dedans. Alors, tu m’excuseras, mais moi, je me casse !
»

En disant ces mots, Noah quitta l’appartement d’Allan. Ce-dernier, un peu étonné par ce comportement fini par s’approcher de la fenêtre. C’est alors qu’il vit la marque. Sur le mur juste en face de son appartement était peinte la même maque que celle qui ornait désormais son abdomen. Et alors qu’il regardait celle au mur, il ressentit un étrange malaise et une légère douleur au niveau de sa marque. Quand il baissa les yeux vers celle-ci, même malgré la lumière du jour, elle semblait briller faiblement, comme une légère fluorescence. Allan ne s'expliquait pas ce qu'il était en train de vivre. Mais une chose était sûre, cette marque n'était pas qu'un vulgaire tatouage.



( Ton introduction est terminée, tu peux la clore avec un dernier message si tu le souhaites, ou la rallonger si tu avais une action importante à faire dans l'immédiat inRP. Tu peux désormais créer un RP solo qui sera encadré par un MJ, ou un RP de groupe en suivant les instructions ici. Sans oublier que pour le moment, tu ne peux jouer que des scènes qui se déroulent du 12 octobre au 19 octobre 1957 comme noté dans la chronologie. Si tu as des questions, n'hésite pas ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
12/10/1957 - RP Allan Summers - Overdose. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAÏTI : LES ÉLECTIONS DU 22 SEPTEMBRE 1957.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» lourde chute pour allan jlr
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fièvre Jaune :: Le Monde :: Quartier Sud-Ouest-