Sous le signe jaune
top rpg
TOP 50 Rpg
Clique ici pour la musique d'ambianceOu iciDéveloppement toujours en coursRoleplay [ON] !Samedi 12 octobre - 26 octobre 1957Partenariat ouvert
A savoir
#Le forum ouvre ses portes et le Staff termine le développement ! Bon jeu à tous !
#Merci à N-U pour l'aide apportée à l'esthétique du forum.
#Membres du Staff : Isaac, Lloyd
Contexte
Arkham.
Une ville mystérieuse s'il en est.
En tout cas c'est ce que vous diront nombre d'habitants du Massachusetts qui évitent la ville et ses alentours.
Cela vient peut-être du fait que les deux institutions les plus renommées de la ville soient son asile psychiatrique et l'Université Miskatonic, dont la réputation s'est faite sur la singularité des cursus d'études proposés, comme par exemple l'étude de l'influence des sciences occultes sur le monde.
Mais si vous demandez à un habitant, il vous répondra qu'Arkham est des plus normales, et que les racontards à l'origine des rumeurs qui ternissent son image ne sont que de simples jaloux.
Enfin, c'est-ce qu'ils auraient dit jusqu'à il y a quelques jours. En effet, depuis le lancement de la mission Spoutnik 1 le 4 octobre 1957, une étrange atmosphère règne sur la ville, mais pas seulement.
Vous vous réveillez en sueur, paniqué, durant la nuit du 12 octobre 1957, votre paisible sommeil interrompu par un terrible cauchemar.
Cependant, ce dernier n'était pas comme les autres, tout semblait si réel alors qu'il y avait créatures ailées, monstres sous-marin et démons venus d'outre-monde. Mais le plus terrifiant restait cette voix d'origine inconnue, qui résonnait et résonne encore dans votre tête, elle parlait de destin funeste aux sources incompréhensibles et de magie noire. Elle murmurait, chuchotait et susurrait à votre oreille avec un ton si malsain que chaque mot provoquait inquiétude et dégoût. Les paroles abstruses mettaient en évidence quelque chose bien en particulier, un signe, un don, une marque à la couleur de l'ambre et qui, de part son illumination dorée, était capable de vous donner des pouvoirs surnaturels et de changer le monde.
A votre réveil, vous espérez que tout cela n'était que pure imagination, mais la marque constituée de trois branches distinctes était bien là, sur votre corps. Comment ? Pourquoi ? Vous ne savez pas. Mais une chose est sûre, c'est que dans Fièvre Jaune, les mystères et danger de la ville créée par Lovecraft se dresseront sur votre route.
Êtes-vous prêts à vous plonger dans la sombre Arkham de 1957 ?
Evénements
24/10/1957 Cauchemar collectif.
Evénement intermédiaire, inscriptions jusqu'au 09/06/2016 à 12h00. Vivez la plus terrible des expériences dans vos rêves, à plusieurs. Pour plus d'informations, consultez la catégorie événements !
Fièvre Jaune
LE SIGNE EST SUR VOUS

Partagez | 
 

 12/10/1957 - RP Colombe Turner - Un réveil difficile. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Co-fondateur
Messages : 163
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
Localisation : France
avatar
Colombe vivait dans une belle et grande maison non loin des rues françaises d'Arkham. Ce quartier lui rappelait sa somptueuse France et le voisinage la côtoyait avec beaucoup de respect, du moins la plupart.

La chanteuse se plaisait ici, bien qu'elle se situait à l'opposé du quartier Nord-Ouest, et donc du théâtre d'Arkham ; Mais il était clair que la demeure avait un charme certain, et on ne pouvait se lasser de l'atmosphère, on ne pouvait passer de mauvaises nuits, jusqu'à cette nuit…

Cette nuit du 11 au 12 octobre 1957 où les nombreux cauchemars assaillirent Colombe Turner, lui donnant des visions de terreur et d'effroi, fut insupportable pour la jeune femme.

Elle se réveilla étrangement très tard, vers 10h du matin, le soleil était déjà levé, dissimulé derrière d'épais nuages, ses rayons n'éclairaient que très peu la chambre. La température était très basse, il faisait particulièrement froid en ce jour mais cela n'empêchait pas Colombe d'être en nage, après ce lourd cauchemar.

Les visions mettaient du temps à s'effacer, elle voyait encore ces formes étranges et tentaculaires s'agiter dans son rêve, et surtout ces voix, ces murmures qui résonnaient toujours même après son réveil.

Colombe tentait de retrouver son calme, petit à petit, et elle ne savait pas encore qu'un signe jaune était apparu sur son omoplate droite.


Dernière édition par Isaac Zachariasz le Jeu 2 Juin - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fievrejaune.jdrforum.com
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2016
avatar
La jeune femme souleva doucement son buste pour demeurer assise sur les draps. Ses bras nus enlaçaient avec crainte son oreiller tandis que son regard balayait sa chambre avec une lenteur certaine. Elle observait calmement la pièce bien que tout lui semblait confus. Les tentacules qui s'agitaient près de la fenêtre n'étaient autre que des rideaux animés par le vent. Cette silhouette terrifiante et tournée face à la demoiselle patientait devant sa porte de chambre avant de reprendre sa forme initiale : un simple manteau.

La jeune femme poussa une profonde expiration, signe de son soulagement. Elle murmura quelques paroles afin de réconforter ses craintes.
« Tout ceci ne fut rien d'autre qu'un éprouvant cauchemar... »

Elle se redressa lentement tout en délaissant ses draps blancs. Colombe s'avança calmement puis s'empara d'une serviette qu'elle enroula autour de sa silhouette afin de voiler sa peau dénudée. Peu de temps après, elle ferma les fenêtres d'un geste délicat avant d'aller se préparer devant sa coiffeuse. Son regard se redressa jusqu'à sa montre-gousset pendue à cette dernière puis elle expira un soupire avant d'énoncer une plainte. « Comment ai-je pu dormir autant ? »

Après cela, la jeune femme enfila une robe d'un gris pâle ainsi que des chaussures sobres et à petits talons. Peu enjouée par ce cauchemar, elle n'eut le temps, ni même la motivation de se pomponner avec plus de soin. De plus, elle ne remarqua cette étrange marque qui habitait à présent sa chaire.

La chanteuse vaqua à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 163
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
Localisation : France
avatar
Colombe Turner entama donc tardivement sa journée, n'ayant trop rien à faire d'urgent dans la matinée de toute manière, elle prit son temps.

Toujours chez elle aux alentours de midi, elle s'apprêtait à manger quand quelqu'un frappa à sa porte, s'exclamant à la fois :

«  Madame Turner, c'est Monsieur Robent, je viens vous voir pour un projet fantastique que j'ai décidé d'aboutir cette nuit, et vous pourriez tenir un rôle important ! »

Colombe avait déjà entendu ce nom dans le milieu de l'art, Kogan Robent, et son frère Malcolm étaient des artistes influents de la ville d'Arkham.

Bien que Malcolm était un guitariste-chanteur, le présent Kogan, lui, s'adonnait à l'écriture et la peinture et certaines de ses œuvres avaient déjà eu pas mal de succès, mais il est vrai qu'il n'avait rien vraiment créé depuis maintenant deux ans, on ne savait pas vraiment si il fallait encore lui faire confiance car ses idées étaient parfois déviantes ou si il avait eu un de ses fameux déclic, qui remontent régulièrement sa popularité.

Colombe n'eut même pas le temps de réagir, si elle voulait ouvrir la porte ou non, que Kogan Robent refrappa encore un coup, l'air particulièrement motivé.

«  Je vous assure, j'ai besoin de vous ; Une vraie pépite d'or ! Fan-tas-tique ! Je n'ai jamais eu autant d'inspiration ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fievrejaune.jdrforum.com
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2016
avatar
La demoiselle, bien trop marquée par son cauchemar, préférait apaiser ses pensées en entraînant sa voix. Quelques vocalises et quelques subtiles chants pouvaient être ouïs par l'arrivant avant son irruption. La voix de la jeune femme cessa toute mélodie lorsque monsieur Robent frappa avec vivacité la porte. Elle patienta. Elle attendit encore. Elle marqua un temps tandis que ses pensées se confondaient, encore éprouvées par son précédent cauchemar. L'insistance de cet artiste fit battre des cils la jeune femme, l'extirpant ainsi de ses songes.

Ses talons frappèrent avec légèreté le sol et le son provoqué par ces dernières s'approchait de la porte. Elle prit son temps puis marqua un second arrêt. La jeune femme se tourna doucement face à son miroir afin de faire une dernière mise au point quant à son état. Tout allait bien. A ses yeux, elle demeurait parfaite et apte à recevoir. C'est alors qu'elle approcha doucement sa main pour s'emparer de la poignet. Elle déverrouilla la porte grâce à sa clef puis tourna celle-ci afin d'entrouvrir superficiellement celle-là. Elle détailla du regard l'intervenant de la tête aux pieds tandis que ses pupilles éprouvèrent quelques difficultés à s'habituer à la luminosité extérieure.


« Bonjour. Que puis-je faire pour vous..? » Dit-elle avec un soupçon d'irritation, certainement due à son cauchemar et à l'insistance plutôt déplacée de cet artiste.

Si malgré tout l'homme se montra clément, aimable et courtois, c'est avec une grande cordialité que Colombe lui fit signe d'entrer afin de discuter autour d'une tasse de thé et quelques gâteaux secs.


Dernière édition par Colombe le Mar 31 Mai - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 163
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
Localisation : France
avatar
Quand Colombe Turner ouvrit partiellement la porte de son domicile, Kogan Robent la regarda un moment, affichant un grand sourire.

Kogan était un écrivain, pigiste et artiste d'une taille moyenne, possédant des cheveux courts et bruns, ainsi que des yeux colorés d'un vert impérial. Connu pour porter le bouc, celui-ci était toujours bien taillé, il s'habillait également de façon élégante bien qu'il abusait parfois sur l'eau de Cologne.

Aujourd'hui, il tenait dans ses mains des documents, principalement des feuilles volantes et un carnet, sur lequel était accroché un crayon. Il salua Colombe respectueusement et la suivit vers le salon, acceptant avec grand enthousiasme les gâteaux secs et la tasse de thé, n'ayant pas perdu tant que ça sa nature anglaise.

Bien qu'il avait fortement insisté pour que Madame Turner ouvre la porte, il ne paraissait aucunement énervé ni trop pressé, maintenant qu'il pouvait dire ce qu'il avait à raconter.

Les salutations et les formules de politesse passées, Kogan annonça à la chanteuse d'Opéra un projet qui pourrait intéresser cette dernière.

«  Voyez-vous, j'ai été grandement inspiré ces derniers temps, et j'ai obtenu un partenariat il y a de ça quelques années avec le théâtre d'Arkham, pour avoir écrit quelques pièces. Bien que ma participation à une dernière pièce de théâtre remonte à un moment déjà, nous avons repris contact pour monter une magnifique pièce d'art lyrique !
Un Opéra, qui racontera une formidable histoire, mais pour cela, nous avons besoin d'une chanteuse, et si je ne me trompe pas, vous en êtes une, Madame Turner ! 
»

Kogan Robent fixait la demoiselle, on voyait la motivation et l'honnêteté dans ses yeux alors qu'il gobait un ou deux gâteaux secs.

«  Rassurez-vous, je ne m'occupe pas de la composition, simplement de l'histoire » Dit-il en rigolant, avant de laisser enfin la jeune femme s'exprimer.



( Fiches des frères Robent disponibles ici )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fievrejaune.jdrforum.com
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2016
avatar
La jeune femme prit place après avoir servi son invité surprise. Elle croisa les jambes une fois à ses aises puis s'empara d'une tasse de thé. Elle écoutait attentivement les dires de l'artiste. En effet, bien que nouvelle en ces lieux, les rumeurs sur ce certain Robent ne lui étaient pas inconnues. Elle approcha la tasse jusqu'à ses lèvres afin d'en extraire une gorgée. Elle apprécia longuement cette dernière avant d'assaillir cet invité de questions.

« Tout cela m'a l'air bien hâtif. Qui vous accompagne dans ce projet ? Je parle bien sûr de ceux qui financent ce dernier, qui s'occupent de l'orchestre et de tout ce qui s'en suit. De plus, j'ai entendu divers compliments sur vos romans, monsieur Robent, et, bien que je n'ai eu l'occasion d'en lire un, je ne les remets nullement en doute. Mais pourriez-vous m'informer de l'histoire abordée par la pièce ? Dans tous les cas, je préfère de loin ces registres émotionnels. Ceux qui suscitent les pleurs, le calme... ce genre d'émotions qui dévoile l'âme. Lyrique aviez-vous dit ? La demoiselle orna ses lèvres d'un sourire comblé avant de s'accorder une deuxième gorgée. « Cependant, je me remets entièrement à vous et fais confiance en votre plume. Simplement, donnez moi de plus amples détails. Quels sont vos ambitions, souhaits et attentes avec cette pièce ? Quel message souhaitez-vous véhiculer ? » La jeune femme arqua un sourcil pour interroger son interlocuteur du regard.

« Naturellement, j'imagine que tout ceci n'est encore qu'une ébauche et nous discuterons prix en temps et en heure. Mais sachez que je suis toute ouïe alors tâchez de combler ma curiosité. » La chanteuse remplit de nouveau la tasse de son invité qui se vidait rapidement. Elle en fit de même avec la sienne puis déposa la théière d'un geste délicat. Colombe souleva sa tasse d'une gestuelle élégante tandis que son regard ne quittait celui de son invité.

Elle attendait des précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 163
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
Localisation : France
avatar
«  Vous désirez des précisions ? Pas de soucis ! Je vais vous résumer tout cela, et si ça vous intéresse, je vous donnerai les documents relatifs.
Pour commencer, le projet s'appellera « Le Roi en Jaune » et sera composé de deux actes, et d'au moins trois personnages : Cassilda, Camilla et le Roi en Jaune.

Techniquement, vous devriez interpréter Cassilda, car c'est elle qui raconte une partie de l'histoire en chantant, du moins dévoile ses émotions et ses attentes. La pièce lyrique parle principalement d'amour, de surnaturel qui s'accompagne à la peur, à travers une royauté fictive et une question de descendance d'un royaume.

Le premier acte est en grande partie achevé, le second est en cours, mais il prendra plus de temps, car c'est là que se dévoileront les quelques mystères de l'intrigue et donnera par la même occasion beaucoup d'émotions au public !

Tenez, si vous désirez un extrait d'une chanson de Cassilda, intervenant à la seconde scène du premier acte
 »

Kogan Robent glissa une feuille sur la table, vers Colombe, afin qu'elle puisse jeter un œil sur les quelques mots annotés. Ensuite, il continua.

Extrait de la chanson:
 

« De plus, le théâtre d'Arkham serait ravi d'accueillir une nouvelle œuvre en son sein, et aide au financement. En ce qui concerne la musique, nous avons la possibilité d'avoir un orchestre de chambre, mené par Gustav Kehler, une personne modeste mais pas pour le moins talentueuse. De toute manière, nous n'avons pas besoin de beaucoup d'instrumentistes, les messages véhiculés par les paroles seront bien plus marquants que la symphonie elle-même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fievrejaune.jdrforum.com
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2016
avatar
« Tout cela m'a l'air fortement intéressant. » Énonça la demoiselle tandis qu'elle lisait la chanson écrite par monsieur Robent. Elle écoutait les mots de son interlocuteur avec une attention toute particulière, s'imaginant déjà la scène animée par la virtuosité de l'orchestre et illuminée par les chants.

« J'apprécie. » La jeune femme opina doucement du chef avant de poursuivre : « J'apprécie beaucoup le petit aperçu que vous avez daigné me montrer. J'accepterai volontiers les documents qui concernent votre pièce car je suis fortement intéressée par cette proposition et, je souhaiterai y réfléchir avec grand sérieux. Lorsque vous achèverez votre second acte, j'aimerai également le lire si cela ne vous dérange point. Naturellement, j'éviterai toute fuite concernant la pièce. » Colombe accorda un sourire rassurant à son interlocuteur.

« Une fois munie de ces documents et après avoir mûrement réfléchi, je vous annoncerai ma réponse. Merci infiniment d'être venue jusqu'à moi, monsieur Robent. »
Un sourire comblé ornait le faciès de la demoiselle tout au long de la présentation de l'oeuvre.

« Avez-vous autre chose à me faire part ? Autrement, je me dois de vous raccompagner. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 163
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
Localisation : France
avatar
« Ce sera tout ! » s'exclama Kogan Robent, lui aussi ravi.

«  Je vais travailler de ce pas sur le second acte ; Je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment, mais je suis incroyablement inspiré, productif, et les nuits me portent toujours conseil ! » continua l'écrivain tout en rigolant, avant de reprendre.

« Je n'ai pas tout les documents sur moi, mais vous pourrez toujours passer chez moi quand vous le voudrez, je vous accueillerai avec autant de générosité que vous l'avez fait pour moi. » Il esquissa un sourire.

« Je vous laisse ma carte, vous n'aurez qu'à passer d'ici deux ou trois jours, je serai apte à vous présenter quelque chose de très concret et en finitions. Qui sait, nous pourrons même peut-être choisir votre costume. » termina l'aîné Robent.

Sur ce, il se leva, salua Colombe avec galanterie qui le raccompagna jusqu'à la sortie de son domicile, et quitta les lieux avec un grand sourire brillant à travers son bouc.



( Ton introduction est terminée, tu peux la clore avec un dernier message si tu le souhaites, ou la rallonger si tu avais une action importante à faire dans l'immédiat inRP. Tu peux désormais créer un RP solo qui sera encadré par un MJ, ou un RP de groupe en suivant les instructions ici. Sans oublier que pour le moment, tu ne peux jouer que des scènes qui se déroulent du 12 octobre au 19 octobre 1957 comme noté dans la chronologie. Si tu as des questions, n'hésite pas!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fievrejaune.jdrforum.com
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
12/10/1957 - RP Colombe Turner - Un réveil difficile. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAÏTI : LES ÉLECTIONS DU 22 SEPTEMBRE 1957.
» Ike Turner est mort !
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» Alex Turner
» William Turner, le Forgeron [Need a second validation]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fièvre Jaune :: Le Monde :: Quartier Sud-Est :: Les rues françaises-