Sous le signe jaune
top rpg
TOP 50 Rpg
Clique ici pour la musique d'ambianceOu iciDéveloppement toujours en coursRoleplay [ON] !Samedi 12 octobre - 26 octobre 1957Partenariat ouvert
A savoir
#Le forum ouvre ses portes et le Staff termine le développement ! Bon jeu à tous !
#Merci à N-U pour l'aide apportée à l'esthétique du forum.
#Membres du Staff : Isaac, Lloyd
Contexte
Arkham.
Une ville mystérieuse s'il en est.
En tout cas c'est ce que vous diront nombre d'habitants du Massachusetts qui évitent la ville et ses alentours.
Cela vient peut-être du fait que les deux institutions les plus renommées de la ville soient son asile psychiatrique et l'Université Miskatonic, dont la réputation s'est faite sur la singularité des cursus d'études proposés, comme par exemple l'étude de l'influence des sciences occultes sur le monde.
Mais si vous demandez à un habitant, il vous répondra qu'Arkham est des plus normales, et que les racontards à l'origine des rumeurs qui ternissent son image ne sont que de simples jaloux.
Enfin, c'est-ce qu'ils auraient dit jusqu'à il y a quelques jours. En effet, depuis le lancement de la mission Spoutnik 1 le 4 octobre 1957, une étrange atmosphère règne sur la ville, mais pas seulement.
Vous vous réveillez en sueur, paniqué, durant la nuit du 12 octobre 1957, votre paisible sommeil interrompu par un terrible cauchemar.
Cependant, ce dernier n'était pas comme les autres, tout semblait si réel alors qu'il y avait créatures ailées, monstres sous-marin et démons venus d'outre-monde. Mais le plus terrifiant restait cette voix d'origine inconnue, qui résonnait et résonne encore dans votre tête, elle parlait de destin funeste aux sources incompréhensibles et de magie noire. Elle murmurait, chuchotait et susurrait à votre oreille avec un ton si malsain que chaque mot provoquait inquiétude et dégoût. Les paroles abstruses mettaient en évidence quelque chose bien en particulier, un signe, un don, une marque à la couleur de l'ambre et qui, de part son illumination dorée, était capable de vous donner des pouvoirs surnaturels et de changer le monde.
A votre réveil, vous espérez que tout cela n'était que pure imagination, mais la marque constituée de trois branches distinctes était bien là, sur votre corps. Comment ? Pourquoi ? Vous ne savez pas. Mais une chose est sûre, c'est que dans Fièvre Jaune, les mystères et danger de la ville créée par Lovecraft se dresseront sur votre route.
Êtes-vous prêts à vous plonger dans la sombre Arkham de 1957 ?
Evénements
24/10/1957 Cauchemar collectif.
Evénement intermédiaire, inscriptions jusqu'au 09/06/2016 à 12h00. Vivez la plus terrible des expériences dans vos rêves, à plusieurs. Pour plus d'informations, consultez la catégorie événements !
Fièvre Jaune
LE SIGNE EST SUR VOUS

Partagez | 
 

 12/10/1957 - RP Arya-Melayne Donovanh - J'ai cru voir un Grosminet! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
Arya-Melayne Donovanh savait très bien ce qu’était un cauchemar. Ce n’était très clairement pas la première fois qu’elle en faisait, et ce ne serait malheureusement très certainement pas la dernière. Mais celui qu’elle fit cette nuit du 11 au 12 Octobre 1957 était légèrement différent : il était à la fois plus horrible et plus… réel. Des monstres ailés, du feu, des murmures inquiétants, et tant d’autres choses aussi horrifiantes qu’incroyables et qui semblaient pourtant si vraies.

Elle se réveilla dans un vieux bâtiment abandonné du quartier français, en sueur, et avec cet étrange sentiment à propos du cauchemar qui avait perturbé son sommeil, et dont les murmures continuaient à faire échos dans un coin de son esprit. La montre qu’elle avait volée il y a quelques jours à un étudiant fort alcoolisé indiquait 4h45.

Alors qu’elle se demandait si elle ferait mieux d’essayer de se rendormir, au risque de retomber dans ses étranges cauchemars, elle entendit un bruit non loin d’elle. Elle se leva en sursaut, sur la défensive, cherchant d’où provenait ce bruit. Cela venait de l’extérieur. Elle s’approcha lentement d’une fenêtre à moitié effondrée pour voir ce qui se passait dans la rue. Elle fut soulagée quand elle vit à la lumière de la lune presque pleine qu’il s’agissait d’un chien qui boitait légèrement et qui geignait faiblement. Alors qu’elle poussait un soupir de soulagement, une ombre énorme surgit de derrière un bâtiment et donna un grand coup au chien, le projetant en dehors du champ de vision d’Arya. Elle entendit simplement le bruit sourd de son corps heurter un mur avec un jappement grotesque.

Avant qu’Arya n’ait pu ne serait-ce que comprendre ce qu’elle avait sous les yeux, l’ombre avait suivi le corps du chien et n’était plus en vue. Elle ne savait pas ce qu’elle venait de voir, mais c’était trop grand et trop rapide pour être humain. Tout s’était passé si vite, elle avait peut-être halluciné. Mais pour le moment, une seule idée s’était emparée de son esprit : fuir ! Que cette chose soit réelle ou non, elle devait s’en éloigner autant que possible. Et vite.


Dernière édition par Lloyd Denison le Jeu 16 Juin - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

Melayne se réveilla en sursaut. Du moins, avec une horrible sensation de chute. Parce que ce fut le cas. Dormant sur une table pour éviter les rats et les maladies qui y sont liées, son mauvais rêve avait eu raison d'elle et de son équilibre. Face contre terre, elle marqua un petit instant avant de se relever, comme une proie entendant le son du bois qui se brise. Les voix se faisaient de plus en plus faibles, mais elle les avait bien entendu.

Une fois debout, la main sur le visage en sueur, marqué par ce cauchemar et son tout nouveau bleu à la joue, elle se dirigea doucement vers la fenêtre.

[...]

La police ne viendrait pas chercher une stupide montre, se dit-elle. Et si elle avait fait quelques chose pour contrarier un mafieux ou un criminel quelconque, elle s'en souviendrait et ne serait pas en train de dormir dans un vieil immeuble. C'était autre chose.

Quelqu'un trainait dehors, s'amusant à foutre des coups de pieds aux chiens, et loin d'être une sainte, elle se dit que l'animal n'avait qu'à être plus prudent. C'était de sa faute. Et en parlant de prudence, ce n'était pas le moment pour un petit "y'a quelqu'un ?" bien placé dans l'ombre de la ruelle désormais silencieuse. Non. Quelqu'un ou pas, se casser de là ne coutait rien.

Jack se dirigea vers son sac en toile vert foncé et y plongea sa main. Elle ressortit cette dernière, les doigts autour d'un revolver noir et luisant à la lueur de la lune qui laisserait rapidement place au soleil, d'après sa nouvelle montre. Elle rangea l'arme à feu dans son dos et plaça le sac sur son épaule droite, batte de baseball cachée du mieux possible le long de son bras, presque dans son dos.

Sa moto était en bas de l'immeuble, dans la ruelle juste à côté. Ce n'était pas très rassurant d'y penser, mais c'était une alternative comme une autre. Fuir, elle savait faire. Elle se dirigea vers son lit de fortune et jeta l' oreiller plus loin pour y récupérer son long couteau de combat et les clé de son Bobber, avant de se mettre en route.

Si l'immeuble dispose d'escaliers de secours, c'est sûrement le chemin le plus rapide vers la ruelle, et donc la moto. Sinon, mieux vaut passer par la porte de l'immeuble.


Dernière édition par Donovanh le Mer 15 Juin - 10:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
Jack se dirigea vers l’escalier de secours, espérant pouvoir parvenir à sa moto plus rapidement par ce chemin que par celui dont elle était venue la veille. Cependant, l’escalier de métal ne semblait plus bien fixé et grinça  dangereusement quand elle posa un pied dessus. Rien d’étonnant dans un aussi vieux bâtiment. Elle se ravisa donc et retourna vers l’entrée principale, à l’affut du moindre danger.

Elle n’était pas sûre de ce qu’elle avait vu là-dehors. Etait-ce son imagination dérangée par ses rêves troublés qui lui avait fait voir dans la silhouette d’un homme déformée par la lune quelque chose d’effrayant, ou était-il possible que ce soit autre chose ? Peu importe, elle n’allait pas rester ici pour le savoir.

Elle arriva donc à l’entrée du bâtiment, et alors qu’elle s’apprêtait à se jeter sur sa moto pour quitter cet endroit au plus vite, elle aperçut un mouvement du coin de l’œil. La silhouette sombre qu’elle avait vue auparavant était au bout de la ruelle.

Elle sentit alors qu’elle ne pouvait se permettre de se retrouver face à face avec cette ombre. Si elle courait vers sa moto, elle risquait de se faire repérer, mais si elle continuait à se cacher, rien ne lui assurait de le rester bien longtemps. Elle était rongée par le stress et l’adrénaline, mais elle devait faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar
La jeune femme avait depuis bien longtemps placé toute sa confiance dans son revolver, mais cette fois-ci, peut-être était-il mieux d'éviter des coups de feu si proche du commissariat. Elle regarda autour d'elle et, plutôt que de démarrer sa bruyante moto, elle s'agenouilla derrière une poubelle, vérifiant ses munitions et attendant de voir ce que faisait l'ombre en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Co-fondateur
Messages : 22
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 21
avatar
Avec le stress, Jack peinait à calmer sa respiration. Elle devait retrouver ses esprits. Cette ombre ne pouvait être que celle d’un homme que son imagination aurait amplifiée. De toute façon, elle ne voyait pas ce que ce pourrait être d’autre. Prenant son courage à deux mains, elle jeta un coup d’œil en dehors de sa cachette, la main posée sur la crosse de son fidèle revolver.

Son sang se glaça instantanément. L’ombre s’était rapprochée, et elle pouvait désormais la voir sous toutes ses coutures. Elle se déplaçait presque à quatre pattes, le dos courbé de façon à ce que ses bras touchent le sol, mais cela ne l’empêchait pas de faire la taille d’un homme se tenant bien droit sur ses deux pieds. La lumière de la lune éclairait désormais sa peau qui était en fait couverte d’une épaisse fourrure. Jack retourna à son cachette de fortune, se demandant combien de temps la bête mettrait à percevoir sa présence. Quoi que fusse cette chose, la jeune femme ne connaissait rien en ce monde qu’une balle entre les deux yeux n’envoyait pas tout droit en enfer.

Son revolver bien en main, elle entendait désormais la respiration lourde et les grognements de la bête qui ne devait plus être loin. Alors qu’elle hésitait encore à sortir de sa cachette pour presser la détente et réduire cette ignominie à un tas de viande froide, elle entendit le bruit d’un moteur dans une rue voisine. Il était encore tôt, mais la vie reprenait déjà dans la vieille Arkham. Ce vrombissement fut suivi d’un bref hurlement lupin et d’un bruit de course. Alors que les pas s’éloignaient, le silence reprit ses droits sur la nuit d’Arkham. Quand Jack décida enfin de sortir de sa cachette, la bête n’était plus là.




( Ton introduction est terminée, tu peux la clore avec un dernier message si tu le souhaites, ou la rallonger si tu avais une action importante à faire dans l'immédiat inRP. Tu peux désormais créer un RP solo qui sera encadré par un MJ, ou un RP de groupe en suivant les instructions ici. Sans oublier que pour le moment, tu ne peux jouer que des scènes qui se déroulent du 12 octobre au 26 octobre 1957 comme noté dans la chronologie. Si tu as des questions, n'hésite pas ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar
Jack n'attendit pas une seconde de plus. Peu importe ce que c'était, cette chose avait eu peur aussi et avait fuit. La moto se mit à rugir lorsque la jeune femme, encore sur ses gardes, sortit de la ruelle en dérapage, remontant la rue principale du quartier.

(Merci !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
12/10/1957 - RP Arya-Melayne Donovanh - J'ai cru voir un Grosminet! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAÏTI : LES ÉLECTIONS DU 22 SEPTEMBRE 1957.
» Arya//Elfe [Libre]
» Arya Ombrelune
» Arya Black
» Arya's World Creations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fièvre Jaune :: Le Monde :: Quartier Sud-Est :: Bâtiments abandonnés-